Silencer with condensation free technology

Technique sans condensat.
durÉe de vie prolongÉe.

Il est prouvé que des courts trajets jusqu’à 20 km et des démarrages fréquents sont les principaux facteurs de stress pour les systèmes d’échappement. À chaque démarrage du moteur se forme un mélange agressif de sels, de gaz acides, d’acide sulfurique et de vapeur d’eau. Sur des courts trajets, notamment, les faibles températures régnant dans le système d’échappement ont pour effet que cette humidité ne s’évapore pas mais se dépose sous forme de condensat dans la partie la plus froide du système, à savoir le silencieux arrière. Selon le type de véhicule, ce sont jusqu’à 200 ml de liquide qui, à chaque démarrage à froid, se condensent en un mélange hautement agressif et favorisant la rouille


3D view of design of a condensate-free silencer from ERNST.

Structure 3D d’un silencieux
ERNST sans condensat.



Example: internal corrosion

Exemple : corrosion interne

Example: casing corrosion

Exemple : corrosion de l’enveloppe

Conséquences :
Les silencieux arrière souffrent massivement de la corrosion interne.
Ils sont rongés par la rouille et doivent être prématurément remplacés.

La rouille maîtrisée

Grâce à des mesures en matière de technique des fluides, les silencieux sans condensat à réflexion d’ERNST évitent l’accumulation de condensat dans le silencieux arrière. Des chambres et des conduites perforées sont conçues de telle manière que juste après le démarrage, l’humidité est entraînée par le flux de gaz d’échappement et directement expulsée du silencieux arrière, même quand le silencieux est froid. De plus, un agencement conséquent des pièces internes évite la formation de zones de retenue dans lesquelles du condensat résiduel pourrait s’accumuler.
Les « Sans condensat » d’ERNST font encore de nos jours référence dans le domaine des silencieux arrière, car seule la mise en œuvre systématique de la technologie sans condensat prolonge nettement la durée de vie des silencieux.

 

Avantages des « Sans condensat » :